Quelques emarchands français de renom ont décidé de lancer les Frenchdays pour créer un Black Friday à la française. Si la création d’un jour de promotion « global » de l’ecommerce français sera sans doute un jour de boost en terme de chiffre d’affaires, je me désole que la seule réponse à la concurrence d’Amazon soit une journée de promotion.

Le made in France mérite sans doute largement mieux qu’une journée de rabais et ma conviction est qu’il faudrait plutôt le valoriser par du service, de l’innovation…

Cerise sur le gateau, Amazon participe aussi au Frenchdays et en sera sans doute le grand gagnant aussi.