J’ai toujours considéré qu’il était essentiel d’aimer ce que l’on fait; mais au delà de son emploi, aimer son job dépend d’un grand nombre de facteurs. Certains nous échappent et son liés à notre environnement, nos collègues, nos supérieurs… mais certains sont directement le fruit de notre philosophie et de notre approche de notre activité.

Alors à une époque ou les startups insufflent un vent nouveau dans la façon de rendre leurs salariés heureux et productifs, qu’en est-il vraiment ?